Le Belem fait escale à Saint-Nazaire pour un arrêt technique majeur de cinq mois, orchestré par Clemessy

20.12.2022

Le Belem fait escale à Saint-Nazaire pour un arrêt technique majeur de cinq mois, orchestré par Clemessy

Arrêt technique pour le Belem ! Ce trois-mâts mythique, fleuron du patrimoine maritime français, fait une halte à Saint-Nazaire. Les outrages du temps sont désormais visibles sur la coque du navire de 126 ans. Clemessy, la marque d’Eiffage Énergie Systèmes dédiée à l’industrie, a été sollicité par V.Ships France pour remplacer le bloc de coque le plus corrodé, situé directement sous la cale des machines. À lissue de ce chantier denvergure, le Belem reprendra la mer le 30 avril prochain. 

Avec ses sabords en trompe-lœil, peints de part et dautre de la coque en acier, le Belem en impose. Sucre, rhum et fèves de cacao du Brésil, ce navire marchand a effectué 33 campagnes depuis sa sortie des chantiers Dubigeon en 1896, jusqu’à sa retraite commerciale, le 31 janvier 1914. Devenu monument historique en 1984, puis navire-école civil à partir de 1986, il appartient désormais à la Fondation Belem et navigue pour le compte du gestionnaire de navires V.Ships France (V.Group Holdings Limited). 
 

Seulement voilà, les tôles en acier qui composent la coque ont perdu de l’épaisseur et la Fondation Belem a opté pour le remplacement intégral du bloc concerné, plutôt que pour linjection de renforts dacier (ou patchs). À larrêt en cale sèche dans la forme 3 des chantiers de Saint-Nazaire depuis le 12 décembre, le Belem a été rehaussé sur des tins pour que le bloc corrodé, préalablement modélisé en 3D, puisse être remplacé par ripage. 

« La particularité de cet arrêt technique se situe au niveau des travaux de chaudronnerie, sous la salle des machines. Ce qui nécessite la dépose de la quasi-totalité des équipements, dont la propulsion du navire. Études, conception, attinage, fabrication du bloc, démontage mécanique de la salle des machines, découpe de la coque, dépose du bloc détérioré, repose du nouveau bloc, intégration de lensemble des éléments machineVaste programme pour notre équipe qui doit aussi intervenir sur le système de propulsion (ligne darbre et paliers), le gouvernail et lappareil à gouverner », résume Jérôme Lecamp, chef du département Arrêt. 
 

Aguerris aux arrêts techniques de ce type, nos experts Clemessy réunissent à Saint-Nazaire les compétences et les métiers nécessaires à la bonne marche de cette restauration méticuleuse : expertise technique (bureau d’études), chaudronnerie, mécanique, tuyauterie, électricité En mettant en œuvre lensemble de leurs savoir-faire, ils vont permettre au Belem de reprendre la mer dans les meilleurs délais ; son programme de navigation 2023 étant dores et déjà bien chargé. 

Grace à ces travaux de conservation, le fameux trois-mâts, dont la renommée ne connaît pas de frontières, ambitionne, par ailleurs, dobtenir son agrément maritime pour embarquer la flamme olympique lors des prochains Jeux de Paris.